mer. Déc 8th, 2021

Tout comme pour nous, la bonne santé de votre chat dépend de son alimentation. Dans la jungle des marques et des recettes, comment s’y retrouver et donner le meilleur à votre animal de compagnie ?

Les besoins nutritionnels du chat

Bien nourrir son chat, c’est s’assurer que tous ses besoins nutritionnels sont comblés. Pour cela, il faut savoir de quoi il se nourrit lorsqu’il se trouve dans son habitat naturel.

Comme le chien, le chat est un carnivore. Ses besoins en protéines sont donc importants, aussi bien pour sa santé générale que pour la beauté de son pelage. Les protéines doivent occuper environ 30 à 40% de sa ration alimentaire.

Les glucides et les lipides permettent d’apporter de l’énergie et de rendre plus appétissant son repas. On estime que les glucides doivent représenter 45% de la matière sèche et les lipides maximum 11%.

Les vitamines, surtout celles du groupe A, sont importantes. Si le chat est en carence, c’est sa vision et ses poils qui seront les premiers touchés. Mais attention à bien vérifier sur les étiquettes la quantité de vitamines présentes dans les recettes. Trop de vitamines et votre compagnon risque de se retrouver dans un état léthargique !

A ne pas négliger également, les sels minéraux (du calcium, du phosphore, du potassium, du cuivre, du zinc ou encore du magnésium) qui jouent un rôle sur la force musculaire, les reins…

L’une des particularités du chat est qu’il ne synthétise pas toujours les acides aminés. La taurine protège son cœur, ses yeux et son appareil reproducteur. L’arginine permet l’élimination des déchets toxiques et la méthionine prévient les infections urinaires. Pour trouver plus de détails sur les besoins nutritionnels de votre chat et l’alimentation (croquettes) la plus adaptée, voici une piste de recherche intéressante chez Japhy.

Les croquettes pour chat : avec ou sans céréales, ou bio ou pas ?

Vous savez à présent ce que doivent comporter les croquettes pour votre chat, mais la variété de propositions dans les rayons ne permet pas encore de faire un tri efficace. S’offrent à vous des marques bio ou encore avec un apport en céréales élevé ou au contraire faible. Ces préparations offrent-elles un plus par rapport aux compositions classiques ?

Comme pour le chien, les croquettes avec des céréales, c’est-à-dire du gluten, peuvent être difficiles à digérer. C’est pourquoi on trouve de plus en plus de marques proposant des croquettes sans céréales, et c’est une bonne chose ! En effet, le chat est un carnivore qui n’a pas besoin de cet apport particulier. Les fabricants qui en proposent dans leurs recettes n’obéissent qu’à des lois économiques. Ajouter des céréales, c’est augmenter le taux de protéines végétales, et donc faire des économies sur les protéines animales.

Du côté du bio, si la promesse peut sembler attractive (pas d’OGM, pas de colorants, de conservateurs, d’additifs synthétiques…), la réalité est légèrement différente puisque le problème précédant se pose. Plus de bio, c’est faire la part belle aux protéines végétales, et donc potentiellement carencer son chat en viande.

Pour bien nourrir son chat, il convient donc de coller au maximum à la façon dont il se nourrit dans son habitat naturel. Prenez le temps de décoder les étiquettes et choisissez la simplicité !

Quand nourrir son chat ?

Contrairement au chien, le repas du chat n’a pas besoin de respecter des règles strictes en terme d’horaires et de routine. Le chat peut manger tout au long de la journée et il pourra se rationner lui même sur la quantité. Si votre chat a tendance a prendre du poids, vous pourrez tout de même contrôler les rations présentes dans sa gamelle.

By Emna