jeu. Oct 6th, 2022

Appelé aussi le lymphome malin ou encore le lymphosarcome, le lymphome anaplastique peut se développer aux dépens des globules blancs. Il peut alors circuler dans plusieurs parties du corps humain. Il s’agit d’un type de cancer classé parmi les cancers du sang. Il s’agit d’une maladie qui d’adressent à tous les gens, mais elle touche en premier lieu les adolescents et les enfants. Comment peut-on traiter cette maladie ?

Qu’est-ce qu’un lymphome anaplastique ?

Ces dernières années, le lymphome anaplastique est devenue une maladie de plus en plus propagée partout dans le monde. Actuellement en France, plus de 100 000 personnes souffrent de cette maladie. En effet, le lymphome se traduit par une circulation de lymphocytes malins qui se crée dans un organe lymphoïde secondaire, à l’instar des ganglions lymphatiques. Par la suite, ce dernier va atteindre d’autres organes du système lymphatique, et ce, par le biais des vaisseaux lymphatiques. Les parties du corps qui pourront être toujours affectées sont ; le thymus, le foie, la peau, la moelle osseuse… Rappelant que cette maladie se provoque généralement à tous les âges de la vie. Même à un stade avancé dans la maladie, plusieurs patients ont réussi à combattre cette maladie. Il est à noter que cette maladie est révélée par le gonflement des ganglions qui sont touchés par les lymphocytes malins. Bien qu’il puisse toucher des patients de tout âge, le lymphome anaplasique s’adresse essentiellement aux adolescents et aux petits garçons. Il représente 17 % des cas de lymphomes d’enfants.

Comment traiter cette maladie ?

Il y a trois types de traitements qui permettent de traiter cette maladie. Ces derniers sont comme suit :

La chimiothérapie : ce traitement aide à traiter le cancer par le biais de médicaments cytostatiques. Ces derniers peuvent être pris par des ; injections, des comprimés ou par perfusion. La chimiothérapie s’avère être l’un des traitements les plus efficaces afin de combattre cette maladie. Cependant, ce traitement peut provoquer certains effets secondaires chez le patient en question, à l’instar, de quelques sensations de douleur, une chute au niveau de cheveux, fatigue… Le patient pourra faire appel à son médecin en cas d’urgence.

La radiothérapie : ce traitement aide à détruire d’une façon totale ou partielle les lymphocytes malins. Il est à rappeler que la radiothérapie se fait seulement sur la partie touchée par le lymphome. Cette zone du corps subira alors une irradiation. La majorité des personnes ne préfèrent pas subir ce traitement puisque qu’il peut compromettre la fertilité. Cependant, il est à noter que ce risque peut être évité si le médecin prélève de sperme ou un tissu ovarien avant le déroulement du traitement.

L’immunothérapie : ce traitement procède différemment. En effet, l’immunothérapie procède par des anticorps monoclonaux (c’est-à-dire, vérifiés dans des laboratoires). Ces anticorps seront alors fixés sur les lymphocytes malins. Généralement, l’immunothérapie est combinée avec une chimiothérapie.

Autres traitements !

Malheureusement, plusieurs patients ne peuvent pas être réceptifs aux types de traitement qu’on vient d’évoquer. Par conséquent, le patient subira une chimiothérapie plus intensive et dans certains cas, une irradiation complète accompagnée par une greffe de cellules-souches. Il est à noter que l’âge et l’état général du patient sont des éléments qui ont un grand impact.

Quels sont les symptômes d’un lymphome anaplastique ?

Comme toute maladie, le lymphome peut se ressentir à travers des symptômes bien particuliers. En effet, le patient pourra sentir quelques gênes au niveau de la poitrine. Il peut même sentir des douleurs un peu partout dans son corps. Des gonflements de quelques zones peuvent être aussi remarquables. Il pourra sentir aussi des démangeaisons. Certaines personnes remarquent plusieurs rougeurs qui envahissent leurs corps. De ce fait, l’on peut constater qu’il est toujours bien de faire des analyses et des tests cliniques afin de vérifier l’état de son corps ou encore à détecter certaines maladies qui peuvent vraiment nuire à la santé ou encore mener à la mort. S’agissant d’une telle maladie, il veut bien suivre les prescriptions de son médecin et bien suivre le traitement. Récemment, le taux des patients qui ont été réceptifs au traitement du lymphome anaplastique ne cesse pas de s’accroître. En voilà une bonne nouvelle !

By Emna